Blog

Les engrais

by DansTutoriel 4 août 2020
  • Ce que nous appelons engrais :

Les engrais engraissent le sol, l’entretiennent et l’améliorent. Comme expliqué dans notre guide sur les substrats, d’une certaine manière la nature s’engraisse d’elle-même (bien que ce processus soit relativement lent car pour produire 1 cm de profondeur de sol, il faut compter à peu près 100 ans de croissance végétale !) C’est pourquoi l’usage d’engrais s’il s’avère nécessaire, comme dans le cas de l’agriculture où le nombre et la fréquence de plante qui puisent les éléments dans le sol font qu’il faut constamment en ajouter, est un moyen efficace de pouvoir revivifier et/ou de conserver un sol.

Ici, le terme d’engrais est utilisé au sens large du terme. Chez Plant Your Mood seront exclus tous les intrants d’origine industrielle et/ou chimique.

Nous présentons des types d’intrants organique qui peuvent être utiliser pour restituer à la terre ce qui lui a été prélevé.

  • Les engrais :

Passons en revue quelques-uns d’entre eux afin de vous présenter les intérêts de chacun. 

  1. Compost mûr : durée de compostage d’au moins 6 mois à un an, d’origine végétale (humus) ou d’origine animale et végétale (fumier composté).
  2. Litière : feuilles mortes, branchages, herbes fauchées engrais verts, pailles, broyats.
  3. Purins et décoctions (consoude, ortie)
  4. Plantes compagnes (elles vont alimenter la faune microbienne du sol, et donc l’améliorer, grâce à la Rhyzodéposition).
  5. Substances uniquement d’origine animale (sang séché, poudre d’os).

Compost/vermicompost :

le compostage est un processus naturel lors duquel la matière organique se décompose pour se transformer en compost c’est-à-dire en une matière à nouveau assimilable par les plantes.

Pour faire votre propre compost en extérieur (il existe une technique spécifique pour le compostage en intérieur appelé « vermicompostage »), il vous suffit d’installer une compostière dans votre jardin d’une contenance de 250 l environ (suffisant pour une famille de 4 personnes), placez-là à la mi-ombre/ombre.

Chaque fois que vous alimentez votre compostière avec vos déchets ménagers, mélangez le volume de ceux-ci avec le même volume de matière sèche (paille émiettée, broyat fin non résineux,  éventuellement sciure non traité) avant d’y verser le tout. Une fois que vous aurez empilé les couches, aérez-les avec une tige (métal ou bambou) sans toutefois les mélanger entre elles. Répétez l’opération plus ou moins deux fois par mois. Au bout de six mois les couches du dessous se seront transformées en compost que vous pourrez prélever pour mettre au pied de vos plantes.       

Dans la nature, la terre se régénère en nutriments grâce à l’humus*

Le compost et le vermicompost remplacent cet humus pour permettre à votre terre de se revigorer pour vos plantations de façon naturelle et sur une période plus longue.

Nous vous conseillons donc d’utiliser du compost/vermicompost (engrais) 2x /an.

  • À la fin de l’hiver
  • À la fin de l’automne avant que l’hiver démarre.

Les engrais verts sont un très bon complément pour donner ce fameux coup de boost recherché aux bonnes périodes. Un engrais vert est une plante qu’on utilise pour nourrir les autres.

  • humus :

Exemple d’engrais  vert : le trèfle qui en plus d’être très mellifère retient l’azote dans ses racines (sous forme de nodule). Lorsque vous couperez le trèfle il dégage beaucoup d’azote dans le sol, l’azote (N) fait partie du tryptique N-P-K (azote-phosphore-potassium) qui sont les minéraux dits les plus essentiels aux plantes.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • cinq × quatre =

1
    Panier